Français-English
Lieu :
Addis-Abeba
Burayou

Date de lancement
du projet :

1989

Nombre d'enfants
concernés :

Environ 450

Résumé du projet :
Des enfants et leur famille sont parainnés et recoivent une
aide financière mensuelle, des vêtements, des soins médicaux et une aide à la scolarisation.

Objectif :
Réduire la pauvreté des enfants et améliorer les conditions de vie des familles.

Parrainage


Ce programme a démarré dès 1989 à l'initiative de Jacqueline Ferez afin de venir en aide à une dizaine d'enfants très démunis et à leur famille (souvent composée de la mère et d'autres enfants). Ce projet de développement s'est rapidement développé et a pris une place importante parmi les diverses activités entreprises par SOSEE pour revenir en aide aux enfants démunis. Il permet de combattre la pauvreté enfantine en améliorant leurs conditions de vie. Le parrainage permet à l'enfant d'être scolarisé et de s'épanouir convenablement, à la famille de subvenir aux besoins primaires (eau, nourriture, soins), et également améliorer son logement en le rendant plus salubre et en s'équipant avec quelques meubles et ustensiles de cuisine.


Le projet suivi maintenant par Jacqueline Ferez et Maria Richet vient en aide à près de 360 enfants sur Addis-Abeba et 90 à Burayou. Dans la sélection des enfants parrainés, un processus administratif rigoureux est appliqué. Tout d'abord, le Kébélé (autorité locale) signale auprès du Ministère de la femme et de l'Enfant toute situation de conditions de vie difficile. Ensuite, SOSEE prend connaissance de ces situations et peut demander le parrainage d'un enfant issu de l'une de ces familles. Même si c'est l'enfant qui est parrainé, l'ensemble de la famille bénéficie de l'aide (actuellement 380 birrs par enfants à Addis-Abeba). L'association tient un registre de chaque enfant : suivi scolaire et versement du parrainage. La famille bénéficiaire doit se déplacer au Toukoul une fois par mois pour percevoir l'argent, ce qui permet le dialogue avec les travailleurs sociaux et les infirmières. En cas de problème, un rapport est établi, par exemple si une famille ne se déplace pas pour récupérer l'argent, des travailleurs sociaux se rendent à leur demeure pour vérifier quelles en sont les causes.


Quand une personne souhaite parrainer un enfant, dans un premier temps elle contacte SOSEE. Ensuite, l'association lui communique les informations nécessaires au sujet de l'enfant qui sera parrainé. Des visites de travailleurs sociaux de l'équipe parrainage de SOSEE permettent de vérifier l'amélioration des conditions de vie de l'enfant parrainé et de sa famille et constituent la matière d'un rapport annuel qui est envoyé aux parrains accompagnés de photos de l'enfant. Lorsque des parrains viennent en Éthiopie, ils ont la possibilité de visiter l'enfant qu'ils parrainent accompagnée de responsables du programme.


Le programme de parrainage d'Addis-Abeba est dirigé par Endeshaw et comprend une dizaine de personnes (comptables, secrétaires, travailleurs sociaux, chauffeurs). Tout comme celui de Burayou pour lequel 2 personnes suivent les 90 parrainages, ces programmes sont très étroitement liés aux coopératives, car chaque famille parrainée peut envoyer un membre de la famille suivre une période de formation aux métiers de l'artisanat (tissage, couture, vannerie) qui lui permettra, après une période de 1 an, de recevoir un certificat de stage qui lui permettra parfois de travailler à la production d'articles d'artisanat dans les ateliers de SOSEE ou plus souvent de s'installer à son compte avec le matériel qui lui est alors remis par SOSEE dans le cadre d'une convention de formation. Parfois la personne ainsi formée permet à la famille parrainée d'augmenter significativement ses revenus, voire même, dans certains cas, de s'affranchir du parrainage, permettant à d'autres familles et enfants en détresse de pouvoir être secourus.

Mentions légales - Contact - Site optimisé pour Mozilla Firefox